ROMANS POLICIERS D’AFRIQUE

Sortez des sentiers mille fois battus du roman policier occidental et explorez de nouvelles pistes sur le continent africain. Que vous lisiez un polar africain pour la première fois ou que vous soyez un fidèle lecteur, l’expérience sera forcément marquante.

Le fabuleux cadre dans lequel s’est joué l’histoire épique de ce continent justifie à lui seul une lecture. Dunes infinies du Sahara, forêts tropicales humides d’Afrique Centrale, savane légendaire d’Afrique de l’Est, montagnes et hauts plateaux verdoyants d’Afrique du Sud, grandes villes et centres urbains tentaculaires un peu partout à travers le continent…

Même si le passé et ses traditions continuent d’influencer le quotidien des Africains, beaucoup aujourd’hui s’approprient tout élément nouveau et moderne pour le mêler à l’ancien. Le continent souffre encore de tous les maux de l’humanité, attisés et exacerbés au travers des romans policiers, mais avec ouverture d’esprit, vous percevrez dans vos lectures le caractère fascinant de l’Afrique.

Malgré quelques tentatives timides à partir des années 1980, le roman policier a pris son essor dans l’univers littéraire africain plutôt tardivement – pour l’essentiel à la fin des années 1990. Depuis le genre a explosé et s’est diversifié à travers tout le continent africain. Le polar semble n’être devenu possible que dans un contexte démocratique, ainsi son émergence tardive dans une Afrique longtemps marquée par la violence des affrontements et des régimes dictatoriaux.

Le roman africain dans toute sa diversité : entre religion et post-colonialisme au Maghreb; l’Afrique de l’Ouest sociale, criminelle et rituelle; les petits trafics devenus grands en Afrique Centrale; les timides échos du printemps arabe en Afrique de l’Est; la très sombre nouvelle Afrique du Sud…

Les romans policiers africains mettent de façon récurrente en scène l’opposition de la tradition et de la modernité, cristallisée dans le meurtre de ceux qui bafouent les principes ancestraux et dans la condamnation ou assez souvent avec l’indulgence des États modernes le plus souvent corrompus.

Le polar “made-in-africa” permet à ses lecteurs de prendre la température du réel social et politique de ces pays en se laissant aller au plaisir de fictions bien menées.

Les auteurs d’Afrique écrivent des romans noirs dans lesquels les enquêtes policières deviennent des prétextes à un témoignage sociopolitique sur les différentes sphères de leurs sociétés : misère de la jeunesse sans emploi, violence de la rue, magouilles et débrouille, corruption des forces de l’ordre et des institutions étatiques, blessures non-cicatrisées d’un passé colonial, éthnicisation et xénophobie… tout en abordant les questions de la polygamie, des religions, du sida, de la condition des femmes et du poids des traditions et des superstitions…

À l’opposé d’un exotisme mirage marketé par l’industrie du tourisme, le polar noir offre un point de vue local sur l’envers du décor “carte postale” des sociétés africaines.

Grâce à une plume souvent très hardie, jonglant entre tragédie et poésie, émaillant leurs textes d’expressions argotiques, les auteurs de polars africains utilisent le comique, l’autodérision, la caricature et le sarcasme pour dénoncer les injustices de la réalité quotidienne africaine.

Tour à tour désinvoltes ou expéditifs, nonchalants et néanmoins perspicaces, toujours truculents, présentés non pas tant comme des enquêteurs ou des détectives mais comme des “justiciers”, les personnages au centre des polars africains font figure de Robin des Bois et constituent une figure de consolation.

Ethnopolars, anthropolars. afropolars, acolitt’vous propose une sélection originale illustrant la diversité des romans policiers venus d’Afrique : de Yasmina Khadra en passant par Moussa Konaté, Leye Adenle, Parker Bilal sans oublier Deon Meyer, laissez-vous guider et explorez le continent africain.

VERS LA LIBRAIRIE

Laisser un commentaire

0

Your Cart

%d blogueurs aiment cette page :