8,00

acolitt_extrait

4 mars 1936
Chère Catherine,
Peu après avoir traversé la frontière et mettre libéré des fastidieuses formalités de la douane, je me suis endormi, bercé par les cahots du train, car j’avais passé une nuit d’insomnie, harcelé par l’accumulation des problèmes, des péripéties et des affres dus à notre tumultueuse relation. Par la fenêtre du wagon, je voyais seulement l’obscurité nocturne et mon reflet dans la vitre : l’image d’un homme tourmenté par l’inquiétude.

Available

UGS : 9782757833551 Catégories : , ,
0

Your Cart