9,20

acolitt_extrait

Ainhoa Elizasu fut la deuxième victime de celui que la presse n’avait pas encore surnommé le basajaun. Cela vint un peu plus tard, au moment où le bruit courut qu’on avait retrouvé à proximité des cadrages des poils d’animaux, des lambeaux de peau et des empreintes qui n’étaient peut-être pas humaines, le tout accompagné d’une sorte de cérémonie funèbre de purification. Une force maligne, tellurique et ancestrale semblait avoir marqué les corps de ces jeunes filles – presque encore des enfants – aux vêtements déchirés, à la toison pubienne rasée et aux mains disposées dans une attitude virginale.

Le basajaun : littéralement Le Seigneur de la Forêt

Available

UGS : 9782072901744 Catégories : , , Étiquette :
0

Your Cart